Début des travaux le 15 octobre 1908

Bien desservi par les lignes de chemin fer de Savigny-sur-Orge et de Juvisy à 20 minutes de Paris, le choix s’est porté sur un vaste quadrilatère de 100 hectares, entièrement clos, bordé par la Nationale 7, l’Orge, les eaux de la Vanne et du Loing et le boulevard Husson. La S.E.A. a choisi cet endroit et s’adresse pour les installations, à l’architecte en chef du gouvernement, Guillaume Tronchet pour pallier les divers inconvénients des terrains d’opportunités d’Issy les Moulineaux ou de Vincennes, champs de manœuvres militaires loués ou prêtés sous certaines conditions et à certaines heures aux « précurseurs », ce qui pose d’innombrables problèmes pour les meilleures réalisations d’un vol.

Guillaume Tronchet Architecte

Comme par enchantement, des tribunes, des hangars, tour de contrôle, ateliers de réparation, enfin toute une véritable cité avec des « snacks », restaurants, bars, magasins, bureau de poste, infirmerie, toilettes publics …s’est élevée, dans un village rural de 2000 âmes à Viry-Chatillon.

Entouré de verdure et de collines, l’aérodrome de Port-Aviation est protégé contre les remous du vent, agréable décor de verdure afin que les aviateurs puissent procéder à leurs expériences sans avoir à faire franchir un muret à leurs avions.

Début des travaux automne 1908

L’entrée principale, aujourd’hui avenue du Bellay, permet l’accès aux tribunes officielles destinées aux spectateurs de marque qui sont accueillis en gare de Savigny-sur-Orge, à 900 m de là ou en voiture grâce à un parking de 3000 places.

Entrée principale

Le grand public arrive, quant à lui, en gare de Juvisy, les tribunes se trouvant à l’autre extrémité, le long de la entrée Garage nationale 7 aujourd’hui avenue du général de Gaulle.

Ceci peut expliquer l’obstination des journalistes et éditeurs de cartes postales à ne parler que de l’aérodrome de Juvisy ou de Savigny, malgré le démenti du Maire de Viry-Chatillon de l’époque Anatole Tocque paru dans l’Abeille de Seine et Oise du 3 octobre 1909 : « … l’aérodrome de Port-Aviation est entièrement situé sur le territoire de Viry-Chatillon, et non sur les territoires de Juvisy et de Savigny dont il n’emprunte aucune partie… ».

Pour la première fois, l’homme a pensé, organisé et géré un lieu spécifiquement dédié au développement de l’aéronautique naissante.

plan d e Port-Aviation